Événements

Soutenance de thèse de Monsieur René Lachapelle

« ÊTRE PASSEUR

La fonction de liaison en organisation communautaire »

Membres du jury :

Yvan Comeau

Directeur de thèse
École de service social
Université Laval

Martine Duperré

Professeure
École de service social
Université Laval

 

 

Christian Jetté

Professeur

École de service social

Université de Montréal

 Paul Morin

Examinateur externe

Professeur

Département de service social

Université de Sherbrooke

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La soutenance sera sous la présidence de Monsieur Patrick Villeneuve, professeur à l’École de service social, Université Laval.

________________________________________________________________________________________________

RÉSUMÉ

Depuis la création des centres locaux de services communautaires (CLSC), les organisateurs et organisatrices communautaires (OC) ont exercé une fonction de liaison qui s’est transformée au fil des diverses périodes de mise en œuvre de l’approche communautaire de ces établissements. Durant le déploiement du réseau des CLSC (1972-1985), les OC ont contribué à la liaison de leurs services avec le milieu d’intervention. Durant la période d’institutionnalisation (1986-2003), ces pratiques de liaison ont été mises au service de démarches de concertation autour des enjeux sociaux et de santé. La thèse explore ces transformations et répond à la question de ce qu’est devenue, depuis 2004, la fonction de liaison dans le cadre de la responsabilité populationnelle des centres de santé et de services sociaux (CSSS).

Les fonctions constituent un angle mort de la littérature québécoise et nord-américaine sur l’organisation communautaire. Les auteurs ont abordé la liaison comme approche au service des relations entre les établissements de services et les communautés. Les écrits ne fournissent qu’un aperçu des habiletés et compétences requises pour pratiquer la fonction de liaison. La recherche, réalisée selon la méthodologie de la théorisation enracinée, a été réalisée sous forme d’entrevues mettant à contribution les expériences d’OC et d’agents de développement rural (ADR) intervenant dans huit systèmes locaux d’action (SLA) d’une même région, et ce qu’en disent des acteurs avec lesquels ils sont en lien : intervenants du milieu communautaire et directions de CSSS et de MRC. Les résultats de l’analyse de ces données sont présentés en trois chapitres portant sur la variabilité de la fonction de liaison selon les époques et les SLA, les rapports avec les acteurs locaux et régionaux dans les pratiques de liaison et une proposition de définition de la fonction de liaison.

La fonction de liaison s’inscrit dans la dimension politique de l’action collective et repose sur l’exercice de cinq compétences pratiques : connaître le milieu, mobiliser les acteurs, garantir la cohésion du SLA, démocratiser les rapports au pouvoir et rendre accessible les ressources pour la réalisation des actions.

 

 

 

 

Date et heure
Jeudi 8 mai 2014 à 13 h

Lieu
Local 3470 (salle du conseil de la Faculté des sciences sociales) du pavillon Charles-De Koninck