Ressources financières et matérielles

Espaces de travail

La direction de la Faculté des sciences sociales met à la disposition des auxiliaires de recherche et des étudiants de 2e et 3e cycles un certain nombre d’espaces de travail. Les règles d’attribution de ces espaces sont inspirées de la Politique générale d’attribution des locaux de la Faculté des sciences sociales.

Il est à noter que les espaces sont alloués de façon temporaire et qu’ils peuvent être retirés dépendamment des besoins facultaires.

Responsable pour l'École de service social :
Sophie Desmeules
Secrétariat de l'École de service social, DKN 5444
418 656-2131, poste 2372

 
Règles d'attribution

CONDITIONS D'ADMISSIBILITÉ

Être inscrit à temps plein dans un programme de la Faculté des sciences sociales.
Si la condition d'admissibilité n'est plus rencontrée en cours de session, la direction du département ou de l'école récupère l'espace de travail dans délai. 

Ordre de priorité d’attribution :

1)      Étudiant de 2e et 3e cycle ayant un contrat d’auxiliaire de recherche d’au moins 10 heures/semaine.

2)      Étudiant de 3e cycle en phase de rédaction, sans contrat de recherche.

3)      Étudiant de 3e cycle, sans contrat de recherche.

4)      Étudiant de 2e cycle, sans contrat de recherche.

5)      Étudiant sous gradué ayant un contrat d’auxiliaire de recherche d’au moins 10 heures/semaine

Si un étudiant bénéficie d’un espace de travail à la bibliothèque, ou au sein d’un groupe ou d'un centre de recherche, ceci constitue son unique espace de travail. Aucun autre espace ne peut lui être alloué.

 
Procédure d’attribution

Afin d’assurer l’équité et l’utilisation optimale des locaux, le nombre d’espaces de travail attribué à un département ou à une école est fonction des subventions de recherche, du nombre d’étudiants de 2e et 3e cycles inscrits et de la justification des besoins.

1) À chaque session, l’étudiant qui désire un espace de travail se présente au secrétariat du département ou de l’école où il est inscrit et demande le formulaire Demande d’un espace de travail.

2) L’étudiant complète le formulaire et doit faire appuyer sa demande par le professeur/chercheur responsable du projet sur lequel il est engagé, ou par le professeur/directeur qui le supervise.

3) L’étudiant remet le formulaire dûment complété et signé par les personnes concernées au secrétariat du département ou de l’école. 

4) La direction du département ou de l’école vérifie les informations inscrites, obtient des précisions si nécessaire, élabore la liste des besoins en espaces de travail et complète le tableau fourni par la direction dans le respect des règles d’attribution afin de le remettre à la directrice exécutive de la Faculté.

La direction du département ou de l’école informe l’étudiant du résultat de sa démarche et, s’il a droit à un espace, l’informe du lieu de son poste de travail. Elle informe également le professeur/chercheur ou le professeur/superviseur qui a appuyé la demande de l’étudiant.  En ce qui concerne les auxiliaires de recherche, les espaces de travail sont alloués en fonction de la durée des contrats.

 
Procédure de fonctionnement

1) La direction fait signer à l’étudiant un formulaire par lequel il s’engage à maintenir l’espace de travail qui lui a été alloué dans l’état où il lui a été remis.

2) L’étudiant déposera un montant de 20 $ pour chaque clé qui lui sera remise. De façon générale, deux clés seront remises; soit une clé du local et une clé du module filière/étagère de l’espace de travail.

3) La direction du département ou de l’école s’assurera, à divers moments, du respect des règles d’attribution. Si la condition d’admissibilité n’est plus rencontrée par le détenteur d’un espace de travail, la direction du département ou de l’école verra à informer l’étudiant qu’il n’est plus admissible à cet espace et récupérera les clés. Lors de la remise des clés par l’étudiant, la direction lui remettra le montant du dépôt initial.

4) La direction du département ou de l’école attribuera l’espace ainsi libéré à un autre étudiant rencontrant les exigences d’attribution.