Admission en service social: baccalauréat et certificat

Concernant le baccalauréat en service social
 
Exigences générales d'admission

Exigences générales d’admission

Pour satisfaire aux exigences d'admission, il faut soit :

  •  être titulaire d’un diplôme d’études collégiales (DEC) intégré en sciences, lettres et arts ou
  •   être titulaire d'un DEC en sciences humaines ou
  •   être titulaire d’un autre DEC, et avoir réussi les cours Méthodes quantitatives 360-300 ou Mathématiques 337 (ou 103 et 307) et Psychologie  101 ou 102.

Ces cours collégiaux peuvent être remplacés par les cours compensateurs suivants, offerts à l’Université Laval :

  • le  cours Psychologie 102 peut être remplacé par le cours PSY­-0100  Introduction à la psychologie;
  • le  cours Mathématiques 337 peut être remplacé par le cours STT­-0150 Statistiques  préalable aux études en sciences humaines. 

Les candidates et candidats titulaires des DEC techniques suivants satisfont aux exigences des cours préalables de Psychologie 101 ou 102 : Éducation à l'enfance, Éducation spécialisée, Intervention en délinquance, Soins infirmiers et Travail social.

 
Processus d'admission

Processus d’admission

Les admissions au baccalauréat en service social ont lieu à l'automne seulement. La date limite pour présenter une demande d'admission au Bureau du registraire est le 1er mars.

Dès l’avis de réception du Bureau du registraire, un identifiant unique Laval (IDUL), une adresse électronique @ ulaval et un numéro d’identification (NI) vous sont attribués. L’IDUL vous autorise à consulter votre dossier de candidature. Il est de votre responsabilité de consulter régulièrement votre dossier d’admission dans CAPSULE. L’Université Laval utilisera l’adresse électronique « @ulaval.ca » pour vous transmettre les communications officielles électroniques. La décision prise est transmise par voie électronique dans votre dossier de candidature dans CAPSULE et à votre adresse courriel. Aucune offre d'admission n'est transmise par courrier postal, sauf si l'étudiant doit faire une demande de permis d'études et de visa de résidence temporaire pour y répondre.

Acceptation de l’offre d’admission

Les candidats collégiens ont jusqu’au 1er juin pour enregistrer leur réponse en ligne. Si l’offre d’admission vous parvient après le 1er juin, le délai est de 10 jours ouvrables après la date de réception de l’offre. Les candidats autres que les collégiens ont 10 jours ouvrables après la réception de l’offre d’admission.

Le candidat peut suivre le traitement de son dossier à partir du site www.capsule.ulaval.ca. Il peut consulter la décision relative à sa demande d’admission et y répondre en ligne.

Pour plus d'informations sur les modalités et les exigences d'admission, consultez la page suivante: http://www2.ulaval.ca/admission/deposez-votre-demande-dadmission.html

Pour information vous pouvez également contacter:

Bureau de la gestion des études
Local 3444, Pavillon Charles-de-Koninck
Téléphone: 418 656-2131, poste 4448
gestionetudes@fss.ulaval.ca

Offres automatiques

Annuellement, l'École de service social prend une entente avec le Bureau du registraire de l'Université Laval permettant d'y transférer le pouvoir de faire des offres d'admission à tous les candidats et candidates en provenance des cégeps qui cumulent une cote de rendement au collégial (Cote R) de 28 et plus.

Refus automatiques

Annuellement, l'École de service social prend une entente avec le Bureau du registraire de l'Université Laval permettant d'y transférer le pouvoir d'effectuer des refus d'admission à tous les candidats et candidates en provenance des cégeps qui cumulent une cote de rendement au collégial (Cote R) de moins de 24 (cette cote est sujette à fluctuation).

Offre conditionnelle à la réussite des cours préalables

Si le candidat n'a pas effectué, lorsque requis, les cours de méthode quantitative / mathématiques et/ou de psychologie ceci ne lui nuira aucunement lors de l'étude de sa demande d'admission. Par contre, s'il était admis, ce serait en vertu d'une offre conditionnelle qui exigera que le candidat ait réussi ce(s) cours durant sa première session dans le programme. Il a jusqu’à la fin de la session d’automne suivant son admission (jusqu’au 1er janvier) pour faire la preuve de la réussite de ces préalables. Il n’y a pas de possibilité de reprise en cas d’échec. Il est fortement recommandé de suivre les cours préalables avant l’entrée au programme (session d’été). En cas d’échec, le candidat sera exclu du programme, mais il aura la possibilité de refaire une demande d’admission au programme ultérieurement.

Liste d’attente

Par expérience nous savons que toutes les offres d'admission que nous faisons ne sont pas acceptées. Aussi nous créons chaque année une liste d'attente de candidats à qui nous pourrions potentiellement faire une offre d'admission si notre contingentement n'est pas atteint. Si nous devions faire des offres d'admission aux candidats inscrits sur la liste d'attente, ces offres pourraient être expédiées généralement à partir du début du mois d'août. Le candidat est informé dans son dossier de candidature dans CAPSULE du rang qu’il occupe sur cette liste.

 
Sélection des candidats

Sélection des candidats

Candidat titulaire d'un DEC (Collégien) (CO)

Le diplôme d’études collégiales (DEC) ou son équivalent, constitue une exigence minimale d’admission à tous les programmes de premier cycle de l’Université Laval, dont le baccalauréat en service social. Cependant, le fait d’être titulaire de ce diplôme ne constitue pas toujours une garantie d’admission. Les candidats titulaires d’un DEC qui n’ont pas de crédits universitaires à leur actif, peu importe l’année de l’obtention de ce diplôme, la sélection est basée uniquement sur la cote de rendement au collégial (Cote R).

Candidat en changement de programme à l’intérieur de l’université (UL)

Dans le cas d’un candidat en changement de programme à l’intérieur de l’université Laval, la valeur du dossier universitaire du candidat est mesurée par la moyenne de session qu’il a obtenue à chacune des sessions auxquelles il a été inscrit à l’Université Laval au premier cycle. L’assignation d’une cote de rendement Laval (cote Laval) permettra de le classer parmi l’ensemble des candidats ayant déposé une demande d’admission dans le programme. 

Dans le cas d'une personne titulaire d'un DEC ou d'un diplôme équivalent et dont le dossier universitaire compte moins de 12 crédits contribuant au calcul de la moyenne cumulative, la sélection est basée uniquement sur la cote de rendement au collégial (Cote R).

Dans le cas d'une personne titulaire d’un DEC ou d'un diplôme équivalent et dont le dossier universitaire compte entre 12 et 49 crédits contribuant au calcul de la moyenne cumulative, la sélection tient compte proportionnellement du dossier collégial et du dossier universitaire. Le poids de ce dernier est établi en donnant une valeur de 2% à chaque crédit universitaire contribuant au calcul de la moyenne cumulative.

Dans le cas d'un candidat dont le dossier universitaire compte 50 crédits et plus contribuant au calcul de la moyenne cumulative, la demande tient compte uniquement du dossier universitaire.

 Candidat provenant d’autres universités québécoises (UA)

Une cote de rendement Laval (cote Laval) sera assignée au candidat. Elle permettra de le classer parmi l’ensemble des candidats ayant déposé une demande d’admission dans le programme. 

Candidat non titulaire d'un DEC (candidats adultes-AD)

Le candidat non titulaire d’un DEC ou l’équivalent qui désire s’inscrire au programme de baccalauréat doit s’adresser, au préalable, à un conseiller à la gestion des études à l’Admission des adultes, cours compensateurs et études libres de la Direction générale des programmes de premier cycle, bureau 1211, Pavillon Charles-De-Koninck. Téléphone : (418) 656-3204 ou ligne sans frais : 1-877-785-2825, poste 3204. Courriel : aaccel@dgpc.ulaval.ca

Deux critères généraux sont pris en considération pour évaluer le candidat non titulaire d’un DEC :

L’évaluation des études : C’est une évaluation des chances de succès qui est effectuée par un conseiller de la direction générale des programmes de premier cycle.

L’évaluation de l’expérience sociale pertinente : Pour être considérée pertinente, l’expérience du candidat doit répondre aux trois critères spécifiques suivants :

Critère 1:  Expérience de travail pertinente d'une durée minimale équivalente à 2 ans à temps plein. L'expérience doit faire état d'une activité d'intervention pouvant se caractériser par une intensité, continuité et une durée minimale équivalente à 2 ans à temps plein au cours des cinq dernières années. Les candidatures présentant une expérience de travail pertinente d'une durée inférieure à deux ans à temps plein seront automatiquement refusées.

Critère 2: La pertinence de l'expérience. Cette expérience jugée pertinente réfère ici à des activités d'intervention directe ou indirecte réalisées, à titre d'employé ou de bénévole, dans le cadre d'un programme ou projet d'actions permettant de soutenir des individus, des groupes ou des collectivités qui doivent faire face à différentes réalités sociales. L'expérience est qualifiée de "pertinente" pour la poursuite d'études universitaires en service social si elle offre une base expérientielle perçue comme suffisante pour l'intégration ultérieure des contenus théoriques et méthodologiques abordés dans le programme. L'expérience d'un candidat peut varier en durée, en intensité ou encore selon son degré de continuité ou d'implication.

La notion d'expérience pertinente considérée ici se distingue de l'expérience individuelle de vie au cours de laquelle une personne peut réaliser une diversité d'activités humaines et relationnelles importantes, mais qui ne sont pas associées à une démarche intentionnelle d'intervention réalisée dans un cadre organisationnel minimalement structuré et offrant un certain degré de supervision, d'encadrement ou de monitorage.

En conséquence, les expériences courantes de vie (parentage, union conjugale, etc.), l'expérience individuelle de certains problèmes (toxicomanie, drogue, etc.) ou d'accompagnement de proches ne peuvent être invoquées comme expérience pertinente aux fins de l'admission. Certaines expériences exceptionnelles pourraient toutefois être prises en considération si elles ont donné lieu à une connaissance ou une interaction importante avec le réseau de services et une implication soutenue.

Critère 3:  Le degré d'encadrement, de supervision ou de formation reçu. De plus, ces activités d'intervention directe ou indirecte doivent également être insérées dans un cadre administratif ou organisationnel offrant un certain degré d'encadrement ou de supervision ou même de formation.

L’évaluation de l’expérience sociale pertinente se fait à partir d’un questionnaire rempli par les candidats et deux lettres de recommandation. Par la suite, ce questionnaire dûment rempli est évalué à l’aide d’une grille et pondéré par les membres du comité des admissions de l’École de service social. La demande est étudiée lorsque le dossier est complet. La décision se fonde sur un vote majoritaire des membres du comité d’admission. Le nombre de candidats adultes qui reçoivent une offre d’admission varie annuellement.

 Candidats détenant un diplôme en techniques de travail social (TTS) avec une cote R insuffisante

 Deux places peuvent être accordées au sein du contingentement adopté annuellement à l’École de service social aux candidats détenant un diplôme en Techniques de travail social pour lequel la cote R est insuffisante pour être admise au programme de baccalauréat, mais supérieure à 22, et qui ont cumulé, au cours des cinq dernières années, un minimum de deux ans en emploi à temps plein en intervention sociale. L’expérience de travail en intervention sociale réfère ici à des activités d’intervention directe ou indirecte réalisées, à titre d’employé, dans le cadre d’un programme ou projet d’actions permettant de soutenir des individus, des groupes ou des collectivités qui doivent faire face à différentes réalités sociales.

 L’évaluation des candidatures se fait par les membres du comité des admissions de l’École de service social à partir du dossier scolaire, d’un questionnaire d’admission rempli par les candidates et les candidats et de deux lettres de référence. La décision s’appuie sur un vote majoritaire des membres du comité.

Candidat des Premières Nations

À partir de la session d'automne 2015, la direction de programme du baccalauréat en service social réservera deux places par année pour les étudiantes et les étudiants des Premières Nations, auxquelles ils n'auraient pas accès selon les conditions habituelles.

Dans ce cas, l'étudiante ou l'étudiant doit répondre aux critères suivants:

1- Être un membre des Premières Nations ou des Inuits au sens de la Loi sur les Indiens (LRC., C1-5) ou apparaître au registre des bénéficiaires Inuits.

2- Être un résident du Québec.

3- Se présenter comme membre d'une communauté des Premières Nations sur la demande d'admission.

4- Détenir un diplôme collégial ou universitaire pour lequel la cote de rendement est insuffisante pour être admis au programme de baccalauréat en service social, mais supérieure à 22.

L'évaluation des candidatures se fait par les membres du comité des admissions de l'École de service social à partir du dossier scolaire et d'une lettre de motivation soumise par les candidates et candidats. La décision s'appuie sur un vote majoritaire des membres du comité.

Candidats sur le marché du travail présentant un dossier à caractère exceptionnel

 Sur autorisation du Conseil universitaire, une place peut être accordée à un candidat ou une candidate sur le marché du travail présentant un dossier à caractère exceptionnel hors du contingentement adopté annuellement à l’École de service social. Ce candidat doit avoir une cote de rendement insuffisante pour être admis au programme de baccalauréat, mais supérieure à 22.

 Deux critères sont pris en considération pour évaluer ce candidat :

 Avoir des réalisations professionnelles ou des engagements sociaux ayant des retombées sociales reconnues par le milieu, la communauté ou la société : Les réalisations professionnelles et  sociales jugées « exceptionnelles » réfèrent ici à des activités d’intervention directe ou indirecte réalisées, à titre d’employé ou de bénévole, dans le cadre d’un programme ou projet d’actions permettant de soutenir des individus, des groupes ou des collectivités qui doivent faire face à différentes réalités sociales. Pour être qualifiées d’exceptionnelles, ces activités doivent avoir eu des retombées sociales significatives pour le milieu et la communauté (par exemple, la mise en place d’une ressource répondant aux besoins du milieu). L’importance de ces réalisations doit être reconnue par le milieu, les partenaires associés ou la communauté (par exemple, le candidat fait office de conseiller, de formateur, d’expert auprès de certaines instances). L’implication d’un candidat peut varier en durée, en intensité ou encore selon son degré de continuité, mais elle doit être d’une durée minimale équivalente à 2 ans à temps plein.

 Avoir fait preuve de leadership dans ses réalisations ou engagements sociaux : Les candidats doivent démontrer avoir fait preuve de leadership dans leurs réalisations professionnelles ou sociales. Ils ont initié, organisé ou dirigé des activités d’intervention dans l’élaboration et/ou la mise en œuvre des programmes ou projets d’actions dans lesquels ils se sont engagés. Ils ont donc contribué de manière significative à bâtir ces programmes ou projets d’actions. Ce leadership est reconnu par le milieu, les partenaires associés ou la communauté.

 L’évaluation des réalisations professionnelles ou des implications sociales se fait à partir d’un questionnaire rempli par les candidats et deux lettres de recommandation. Par la suite, ce questionnaire dûment rempli est évalué à l’aide d’une grille et pondéré par les membres du comité des admissions de l’École de service social. La demande est étudiée lorsque le dossier est complet. La décision se fonde sur un vote majoritaire des membres du comité d’admission.  

 
Cote de rendement minimale

Cote de rendement minimale

La cote minimale pour laquelle nous faisons des offres peut varier d'une année à l'autre en fonction des dossiers qui nous parviennent. Le tableau qui suit indique la cote minimale des 3 dernières années avant le 15 mai.

Tableau - Cotes de rendement minimales au baccalauréat en service social

Années

Candidats collégiens (CRC)

Candidats universitaires (CRU)

2016-2017

25,107

24,102

2015-2016

26,709

24,344

2014-2015

26,38

23,644

 

 
Réadmission dans le programme de baccalauréat en service social

Voici les critères essentiels pour pouvoir être réadmis au programme.

1 - Critère prioritaire: Avoir quitté le programme depuis 5 ans ou moins. Toute demande concernant une absence du programme datant de 6 ans ou plus ne sera pas acceptée pour une réadmission; le candidat ou la candidate devra, le cas échéant, faire une nouvelle demande d'admission et son dossier sera évalué comme pour les autres candidats.

Seules les demandes qui respecteront le critère # 1 seront considérées.

Parmi celles-ci:

2- Les demandes de réadmission suite à des interruptions motivées par (a) des raisons de santé (documentées par des attestations médicales), (b) des congés parentaux (maternité ou paternité), (c) des congés d'adoption ou (d) des raisons familiales sérieuses et documentées (ex. personnes ayant assumé le rôle de proche aidant d'une personne malade, handicapée ou en perte d'autonomie) seront acceptées.

Les demandes respectant le critère # 1 mais ne correspondant pas au critère # 2 seront quant à elles évaluées selon les critères suivants:

3- Avoir obtenu un minimun de 30 crédits dans le programme de baccalauréat en service social, dont 18 crédits provenant de cours obligatoires de ce même programme.

4- Avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 3 sur 4,33

5- Avoir interrompu ses études dans le cadre du programme de baccalauréat en service social une seule fois.